Aux bases de Windows

Aux bases de Windows

Cet article est la partie 1 sur 5 du dossier Windows 3.1 dans un ordinateur virtuel

Introduction

La sortie prochaine de Windows 8 en octobre sera l'occasion pour Microsoft d'introduire une nouvelle interface : la "Modern UI". Cette dernière vient en complément et remplacement du menu démarrer. Bien que tout soit fait pour la rendre utilisable au clavier et à la souris, elle affiche clairement son orientation pour le monde du tactile. Mais, Microsoft n'abandonne pas totalement l'interface dite "classique", celle connue de tous, pour lancer certaines applications en proposant un accès au "Bureau Windows".Windows 8

L'interface classique, composée du menu démarrer et du bureau, a été introduite pour la première fois avec Windows 95. Une révolution pour l'époque alors qu'elle nous parait maintenant si commune. Car en effet, qu'y avait-il avant ? Comment était rangées les icones ? A quoi ressemblait Windows avant Windows 95 et la révolution graphique qu’il engendra ?Windows 95

Cet avant peut s'illustrer avec Windows 3.11, ultime version de Windows 3.1. Il s'agit de la dernière version utilisant le "gestionnaire de programmes" initialement introduit avec Windows 3.0 en 1990. Le "gestionnaire de programmes" se comporte comme une application mais qu'on ne peut terminer sans quitter Windows. Il comprend des "fenêtres", sorte de cadres qui regroupent les icones. Ces cadres portent des noms ce qui permet d'effectuer le classement des icônes. Il est aussi possible de les réduire pour améliorer la visibilité et personnaliser son interface de travail. Effet supplémentaire, il est même possible d’appliquer des thèmes colorés à ces cadres.

Mais Windows 3.11 date tout de même de 1993 dans sa version finale, on ne le trouve donc plus sur les ordinateurs modernes et dans quasiment plus aucunes entreprises ou même administrations. L'évolution de l'informatique a poussé l'utilisation et le développement de nouvelles applications 32bits et 64bits non compatibles avec Windows 3.11 et ses applications 16bits.

Le matériel et sa prise en charge a également bien évolué depuis 20 ans : les processeurs sont au moins 10 fois plus rapide avec des cœurs en plus et de nombreuses instructions supplémentaires (la fréquence pure d'un processeur n'est pas l'élément le plus important de nos jours), les disques durs ont gagnés en capacité d’un facteur 1000 et en vitesse tout comme les mémoires RAM et les cartes graphiques affichent désormais des millions de couleurs dans des résolutions toujours plus élevées (256 couleurs sous Windows 3.1 était déjà un luxe). Et tout cela, sans compter l’avènement de l’USB.

Malgré cela, il est toujours possible d'utiliser Windows 3.11, même sur un ordinateur récent en faisant appel à des logiciels de virtualisation. Cette solution permet de se donner une idée de ce que l'on utilisait à l'époque et aussi au passage faire vibrer la corde nostalgique de certains d'entre nous, qui finalement, ne voient dans Windows 8 qu’une évolution comme Microsoft en pratiquait si souvent dans les premières versions de Windows.

Les logiciels de virtualisation permettent de créer des ordinateurs virtuels lancés à partir de l'ordinateur "réel" dit hôte. Ainsi, il est possible de créer des ordinateurs (virtuels) dans l’ordinateur réel (l'hôte). L'hôte partage ainsi ses ressources et son matériel tandis que les ordinateurs virtuels les utilisent pour lancer des systèmes d’exploitation (dits invités) afin de lancer des programmes. L'intérêt réside de la minimalisation des coûts pour le déploiement de systèmes et également l'isolation de ces systèmes, ce qui accroit grandement la sécurité, hôte et ordinateur virtuel étant totalement isolés.

Le but de cet article est double : avec l’installation de Windows 3.1 qui sera détaillées pas à pas il sera possible de tester deux solutions de virtualisations. Ces deux solutions sont VMware Player et Microsoft Windows Virtual PC. Une autre solution, qui n'est pas un logiciel de virtualisation mais d'émulation sera également testée : il s'agit de DosBox. A travers ce dossier axé sur l’utilisation des logiciels de virtualisation pour installer Windows 3.11, il sera donné des clefs pour permettre la création d’ordinateurs virtuels avec des systèmes d’exploitation plus récents : Windows 7, Windows 8… et même pourquoi pas une distribution Linux !

Windows 95 dans un ordinateur virtuel

Les logiciels utilisés

VMware Player

Logo de VMware Player

VMware Player est une version allégée et gratuite de VMware Workstation (qui a plus de fonctionnalités, mais est payante). La version la plus récente à ce jour est la version 5.0.0-812388 du 23 août 2012. Son fonctionnement et ces spécificités seront détaillés par la suite.

Pour le télécharger, rendez-vous ici : Vmware Player.

Microsoft Windows Virtual PC

Logo de Windows Virtual PC

Microsoft Windows Virtual PC est le successeur de Microsoft Virtual PC 2007. Sa sortie suit celle de Windows 7 et lui permet (sur la version professionnelle et ultimate de Windows 7) d'utiliser le mode Windows XP, ce qui permet d'agrandir considérablement la compatibilité des applications. Tout cela afin que les entreprises encore sous Windows XP, passent à Windows 7 et s'il le faut utilisent le mode Windows XP de Windows 7. Comme VMware Player, son fonctionnement et ces spécificités, notamment quand à l’installation d’ancien systèmes seront détaillés plus loin dans le dossier.

Pour le télécharger, rendez-vous ici : Microsoft Windows Virtual PC. Il faudra une version légitime de Windows 7 (sauf peut-être avec Google Chrome…).

DosBox

Logo de DosBox

DosBox est une application open-source qui a pour but de fournir un environnement DOS afin d'exécuter les jeux-vidéos ne fonctionnant que sous DOS. Son objectif n’est donc pas le support de Windows 3.1, mais il est tout de même possible de l’utiliser. Contrairement aux 2 solutions précédentes, il s'agit d'un émulateur. Contrairement aux deux solutions précédentes qui des logiciels de virtualisation, Dosbox utilise directement les ressources alloués par le système d'exploitation hôte comme n'importe quelle autre application, alors que les ordinateurs virtuels utilisent un matériel virtuel (avec l’utilisation de certaines instructions CPU particulières si présentes).

La dernière version de DosBox est le 0.74.

Pour le télécharger, rendez-vous ici : Dosbox.

Winimage

Cet outil permet de créer, d'éditer et de convertir des images de disquettes. Les disquettes et leurs lecteurs n'étant plus très courant il sera plus facile d'utiliser des images de disquettes. Une "image" est un fichier archive qui englobe la totalité d'un support physique comme les disquettes ou les disques optiques (CD, de DVD ou Blu-ray).

Les images de disquettes se trouvent sous plusieurs formats. Le plus courant et le plus utilisé est le format .IMA. VMware Player et Dosbox supporte ces types de fichiers pour utiliser les images de disquettes, mais pas Windows Virtual PC. Ce dernier ne supporte que le format .VFD (pour Virtual Floppy Disk). Et c'est là que Winimage aura toute son utilité : il sera en effet possible de convertir les fichiers .IMA en .VFD pour les utiliser sur Windows Virtual PC.

Winimage permettra aussi d'extraire les images de disquettes. Cela permettra d'accélérer l'installation de Windows 3.1x.

Microsoft DOS 6.22

Logo de MS-DOS

MS-DOS a été la base pour faire fonctionner Windows et cela jusqu'à Windows Me (Windows 4.9, avant Windows XP). C'est un système mono-tâche, mono-utilisateur et en mode réel qui date, pour sa première version, de 1981. Dans la séquence de lancement d'un ordinateur (réel ou virtuel), il doit être lancé avant Windows. C'est ensuite que Windows sera chargé, soit manuellement en écrivant la commande "win" à l'invite de commande, soit automatiquement en ajoutant une ligne dans le fichier "Autoexec.bat". L'installation de Windows s'exécutera aussi à partir de MS-DOS.

Pour cet article, la version 6.22 de MS-DOS est choisie car elle est la dernière version pouvant officiellement être installée seule.

Pour obtenir MS-DOS 6.22, il vous faudra chercher sur le net. Il existe des forums spécialisé où vous pourrez trouver les fichiers .IMA de MS-DOS 6.22. Il y avait 4 disquettes, donc 4 fichiers IMA pour installer MS-DOS 6.22. Ils sont souvent placés sous forme d’archives compressées au format .ZIP, .RAR ou .7Z.

Une remarque cependant : il va en effet falloir par la suite de cet article installer MS-DOS sur les ordinateurs virtuels créés avec VMware Player et Windows Virtual PC. Ce sont de vraies copies d'ordinateurs et à la base, il n'y a pas de système d'exploitation installé. Or, pour Dosbox, c'est différent : il y a déjà une version de Dos installée. Ce n'est bien sûr pas une version de Microsoft (donc pas MS-DOS, car ce système est propriétaire et pour des raisons de licences, ce n’est pas possible par défaut) et elle possède en plus des commandes classiques, ces propres commandes et ces drivers préinstallés. En mode classique donc, il ne sera pas nécessaire d'installer MS-DOS sur Dosbox.

Microsoft Windows 3.1x

Logo de Windows 3.1

Sortie le 18 mars 1992, Windows 3.1 est le successeur de Windows 3.0. Il intègre pour la première fois des fonctions multimédias, prémices de l'ère multimédia débutée avec Windows 95 (Windows 4.0); ces fonctions étaient additionnelles pour Windows 3.0.

La version 3.1 de Windows marquait également l'abandon du mode réel pour le mode protégé. Le mode protégé permet la protection de la mémoire (3 niveaux de privilège) et le support de la mémoire virtuelle. Concrètement, cela implique de posséder un processeur Intel 800286 minimum avec 1 Mo de RAM (sic) pour lancer Windows 3.1. Pour le reste, Windows 3.1 a été développé en gardant la compatibilité avec Windows 3.0, ce qui lui permet d'assurer une compatibilité pour les programmes Windows datant de 1990.

Windows 3.1 aura une mise à jour mineure, Windows 3.11 distribuée en téléchargement (pour ceux qui pouvaient à l'époque en profiter). Bien sûr, un set de disquette avec directement la version 3.11 fût ensuite disponible.

Trois autres versions de Windows 3.1 existent. "Windows 3.1 pour Workgroups" et "Windows 3.11 pour Workgroups" ajoutent des fonctionnalités réseaux avancées, très utiles pour les entreprises. La troisième version, Windows 3.2, était destinée au marché Chinois. Elle possède en plus les caractères chinois et un système plus adaptée à l'écriture en chinois. Pour désigner l’ensemble des versions de Windows 3.1, un x est ajouté après le 1, ce qui donne Windows 3.1x.

Enfin le complément Win32s pour Windows 3.1, permettait un support réduit pour les applications 32 bits, plus largement utilisées à partir de Windows 95.

Il faudra bien entendu vous le procurer, de la même façon que MS-DOS 6.22. Selon la version il y aura environ entre 6 et 9 disquettes (ou images de disquettes).

Bien qu’il soit possible d’installer Windows 3.1x sur un ordinateur virtuel, ce système d’exploitation ne tirera pas partie des outils d’intégrations proposés par les deux logiciels de virtualisation.

Pour ce dossier, ça sera Microsoft Windows 3.11 pour Workgroups qui sera installée.

Les bases d'un ordinateur virtuel

Comme expliqué plus haut, VMware Player et Windows Virtual PC sont des logiciels de virtualisation. Ainsi, ils se lancent comme une application Windows et permettent l'utilisation d'ordinateurs virtuels. Ces ordinateurs virtuels utilisent certaines instructions des processeurs (ont un accès facilité à certaines instructions du processeur par exemple, ce qui permet de rendre ces machines virtuels très robustes. Une machine virtuelle est isolée de la machine réelle, et n'a pas d'accès direct au matériel. D'ailleurs, la machine virtuelle a son propre matériel "virtuel", basé sur le matériel "réel". Ainsi il est possible d'avoir un ordinateur virtuel avec 4 processeurs alors que l'ordinateur virtuel n'a que 2 cœurs (processeurs dual-core). 1 processeur réel aurait alors à sa charge 2 processeurs virtuels.

Pour améliorer les performances, VMware Player dispose d'outils appelés "VMware tools". Ces outils sont installés sur l'ordinateur virtuel et permettent d'augmenter les performances entre le système hôte et virtuel (meilleur prise en charge du matériel de l'ordinateur virtuel par le système d'exploitation virtuel par exemple) mais également rajouter des fonctions pour les systèmes d'exploitations virtuels plus récents, telles que le redimensionnement dynamique de la résolution de l'ordinateur virtuel, la création de dossiers partagés... Coté Microsoft, Windows Virtual PC possède des outils similaires nommés ‘Composants additionnels’.

Cependant, pour cet article sur Windows 3.1, il n'existe pas de tels outils. La prise en charge de matériel de l'ordinateur virtuel devra donc se faire manuellement, avec des pilotes ("drivers") compatibles.

Liens rapides du dossier2 - Préparation d’un ordinateur virtuel >>

À propos de Aryx

Passionné d'informatique et de nouvelles technologies, je m'interesse aussi à la politique, ma ville ainsi qu'à tout ce qui fait l'actu ! Fondateur de WolfAryx informatique. Suivre @Wolfaryx Google+
Ce contenu a été publié dans Anciens Windows, Dossiers, Informatique, OS, Virtualisation, Windows 7, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Recherches menant à cet article : windows 3 1

Découvrir d’autres articles en relation

  • Le registre Windows
    Le registre Windows
    Malgré l'avancée des nouvelles technologies dans notre quotidien, beaucoup d'utilisateurs ne voient que bien souvent leur ordinateur comme une boite noire où la magie s'opère dès la pression du bouton "Power". Bien que la connaissance des processus qui se cachent … Continuer la lecture
  • Network Changer 2.0
    Network Changer 2.0
    Network Changer est un petit utilitaire permettant de modifier le type d’un réseau dans Windows. Très utile, cela permet d’améliorer la sécurité sur un réseau public, ou de profiter de la découverte du réseau et du partage de fichiers dans un réseau privé. Version 2.0
  • Facebook doit-il tout savoir de nous ?
    Facebook doit-il tout savoir de nous ?
    Si vous trouvez que donner trop pour un site qui vit grâce aux revenus publicitaires (sans que vous puissiez choisir) ou encore que vous êtes à la recherche de quelques conseils pour protéger votre vie privée sur le web suivez le guide !
  • Introduction à l’invite de commandes Windows
    Introduction à l’invite de commandes Windows
    L'invite de commandes permet de réaliser tout un tas d’opération en passant d’interface graphique. L’intérêt de ces commandes de créer de petits programmes ou scripts afin d'automatiser vos réglages. Cet article présente les notions de base pour comprendre l'invite de commandes.
  • Créer un serveur DHCP pour le réseau local sur Windows
    Créer un serveur DHCP pour le réseau local sur Windows
    Installer et configurer un serveur DHCP pour Windows, et profitez de la configuration automatique de l'adressage IP.
  • Le SETUP du BIOS
    Le SETUP du BIOS
    Le SETUP du BIOS désigne l’interface graphique à partir de laquelle il est possible de configurer le matériel de l’ordinateur. De nombreuses options peuvent être modifiables à partir de cette interface, comme la séquence de boot.

Noter cet article

3/5 (1 votant)
4/5 (1 votant)

Une réponse à Aux bases de Windows

  1. RESCH Jacques dit :

    Merci de votre formidable travail.
    Je suis débutant assez passioné pour faire de petits programe en assembleur sous DOS 6.22, … je nage un peu mais avec « ça » je vais y arriver !

    Cordialement
    J. R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *